Icare change d’aire à St-Beauzire

Efficacité de filtration bactérienne, respirabilité, propreté microbienne, biocompatibilité, résistance aux projections. Tous ces critères d’évaluation des masques chirurgicaux sont testés dans les laboratoires du groupe Icare, implanté au Biopôle Clermont-Limagne, à Saint-Beauzire (Puy-de-Dôme).

Spécialiste de la sécurité réglementaire des dispositifs médicaux et des produits pharmaceutiques, le groupe Icare poursuit son développement avec un plan ambitieux qui passe par l’agrandissement de son site principal, situé au Biopôle Clermont-Limagne (Puy-de-Dôme).

Depuis plus d

Une croissance annuelle de 15 %

Depuis plus de vingt-cinq ans, l’entreprise analyse les dispositifs médicaux et les produits pharmaceutiques pour garantir leur conformité aux exigences réglementaires et normatives. Un savoir-faire qui lui a permis de réagir rapidement dès le début de la crise sanitaire pour devenir aujourd’hui la référence européenne pour la certification de masques chirurgicaux.
Le groupe Icare, qui emploie 200 collaborateurs, dont 120 dans le Puy-de-Dôme, est également implanté dans la région bordelaise, en Suisse et au Brésil. Avec 1.800 clients dans 40 pays, il affiche une croissance annuelle de 15 % pour un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros en 2019.
Son président fondateur, Christian Poinsot, a engagé, fin 2019, une stratégie de développement ambitieuse, tant au plan local qu’au niveau international. Face à la crise sanitaire, en mars 2020, l’entreprise a choisi de maintenir son plan d’embauche de trente personnes, mais a mis entre parenthèses son projet d’extension du bâtiment de Saint-Beauzire.
Moins d’un an plus tard, Icare s’est adapté aux nouveaux besoins et aux nouvelles demandes, comme la certification des masques chirurgicaux. Grâce au Plan de relance mis en place par l’État pour soutenir l’investissement industriel dans les territoires, l’entreprise a même relancé son projet d’agrandissement.

Soutenu par un plan de relance de l’État

Avec une subvention de 800.000 € pour un chantier évalué à 2 millions d’euros, le groupe Icare va donc gagner près de 1.300 m² d’ici l’été 2022.

« Un projet essentiel pour Icare qui permettra notamment d’accroître la superficie des espaces de travail en laboratoire, d’améliorer et moderniser la production et de continuer à embaucher », soulignent Séverine Itier, directrice générale du groupe, et Christian Poinsot, son président fondateur.

Christian Poinsot (président du groupe Icare). Photo Thierry Lindauer

Aujourd’hui, le groupe Icare maîtrise entièrement tout le cycle de vie des produits de santé : concept et étude de faisabilité ; choix des process de fabrication ; autorisation de mise sur le marché ; production et distribution ; suivi, analyse et contrôle.

Avec cet agrandissement et deux nouvelles antennes en projet à Évreux et Nancy, l’entreprise puydômoise veut renforcer son ancrage territorial au plus près de ses clients avec l’ambition pour Christian Poinsot, dans un second temps, de « contribuer à la relocalisation en France des moyens de production dans le domaine de la santé industrielle ».

Plus de détails en suivant ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.